Skip to content

Les food trucks de l’EPFL mis à l’écart par un appel d’offres – rts.ch

Les food trucks de l’EPFL sont mi à l’écart par un appel d’offres, car les conditions imposées rendraient impossible toute profitable exploitation for ces indépendants. L’EPFL dément et défend are a concept of ecological restoration.

I removed it in June, voilà it resurfaced petition “Sauvons les roulottes de l’EPFL”, signed at the time by more than 1800 people. The concern to shoot current food trucks, three appréciés et presents for certains after names années sur le campus, is confirmed by several employers who have reveled in repondre a l’appel d’offres.

In cause, a hausse prior to the redevance annuelle, a relief from 1% currently to 7% of the margin sur les ventes, the introduction of a price ceiling at 8 francs for the menus étudiants et une limitations des parts d’ imported ingredients.

Under these conditions, nous avons resigned à postular, indicate Luitzer Velasquez, patron of the Mexican food truck Panares Gourmet, jeudi dans le 19h30. Même conclusion pour son homologue de la roulotte thaï juste à côté: “Nous faisons le menu à 11 francs depuis des années, on ne peut pas baisser le prix. Et si on nous y oblige, nous serons plus là”, explains Lertskul Samieng, exploiter of the Hong Thaï Rung.

“An appel d’offres écrit pour a répondant déjà choisi”

Owner of the adjacent Li Beirut caravan, Khaled El-Khalil confirmed: “Sometimes 7%, plus the percentage that also applies to the company that manages the food trucks and the obligations in the matter of local products, on one pourra pas s’en sortir in vendant comme ils l’exigent les sandwiches à 8 francs.” Amer, le commerçant ajoute: “On a l’impression que cet appel d’offres a été écrit pour un répondant que était déjà choisi et qu’on a pas le choix de rester ici”.

Questioned by the RTS, the person in charge of the offer appeal Bruno Rossignol, chef du service restauration et commerces de l’EPFL depuis 2019, estimates for his part that the commission of 7% does not constitute a real handicap for food trucks , plus the house of redevance, where the amounts are “entirely reinvested in the restoration projects of the EPFL”.

Bruno Rossignol replied that certain food trucks “are not interested in applying for EPFL, but this is an appeal for public offerings, they don’t care about this for a validated strategy for l’EPFL”, poursuit-il sans donner de noms: “Nous avons reçu plusieurs propositions de petites, moyennes et grosses entreprises.”

manque of fun

Cette évolution inquiète au sein de la communauté de l’EPFL. The council of the Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur notamment adressé a courrier à la address de l’Ecole regrettant la part de diversité et de lien social que entraînent les conditions de cet appel d’offres.

Sylvain El-Khouri, student member of the faculty council, salutes EPFL’s efforts to integrate and restore durability criteria. Mais la diversité en fait partie, souligne-t-il, et ne devrait pas être ainsi sacrifiée: “Aujourd’hui, il est essentiel d’engager des partenaires locaux, à petite échelle, qui gèrent leurs entreprises à leur niveau, sans toujours Avoir besoin de passer par des grands groupes pour qui c’est évidemment plus facile de gérer les contraintes prévues.”

Diminuer l’impact carbone

An alert to par ailleurs été deposée auprès du Contrôle fédéral des finances concerning the form and conditions of cet appel d’offres. The message is well received by the control body that explains how to proceed with the analysis.

The award will take place on October 1st, indicate the EPFL, by decision of a committee composed of dix people “représentant sa communauté multipartite”.

Cet appel d’offres fait part d’une stratégie visant à diminish l’impact carbone et améliorer la qualité nutritionalnelle de la restauración sur le site du campus, précise encore l’EPFL.

Pascal Jeannerat

Leave a Reply

Your email address will not be published.